Zulu love letter

Ramadan Suleman

Avec Pamela Nomvete, Kurt Egelhof, Sophie Mgcina

Film français, sud-africain, allemand
Genre : Drame
Durée : 1h 45min
Année de production : 2004

Synopsis

1994, Afrique du Sud : 3 ans après l’abolition de l’odieux système de l’apartheid, les premières élections multiraciales au suffrage universelle marquent le triomphe de l’ANC, et de son leader historique, Nelson Mandela. 1995 : Nelson Mandela met en place la commission « Vérité et Réconciliation » qui prône le compromis… Et l’oubli. Mais comment pardonner à des bourreaux, devenus entre temps de respectables citoyens, sous prétexte qu’ils ont avoué leurs crimes ? Mais comment faire son deuil quand l’amnésie est officiellement entérinée ? C’est justement parce qu’elle ne peut pas faire le deuil de sa fille assassinée qu’une vieille dame vient trouver Thandeka, jeune journaliste noire peut encline à l’oubli.

Pleine de fougue, de vigueur, de révolte, cette histoire de femmes raconte l’histoire d’un pays en mutation, entre un avenir bizarre, un passé odieux et une culture millénaire qu’incarnent les perles symboliques des lettres zoulou. Il pose aussi des questions sur la mémoire, l’oubli et le pardon. Un film rare et riche, à ne pas rater, et la découverte d’une comédienne habitée : Pamela Nomwete Marimbe. Même si ce n’est pas facile, souvenez vous de son nom.