Blue Velvet

Chères spectatrices, chers spectateurs,

Quand on a la chance de ressortir sur copie neuve un film aussi fameux, brillant, tordu, noir, fascinant, on ne cherche pas un autre titre. Blue Velvet, bijou vénéneux de David Lynch sera à l'affiche dès mercredi et c'est une chouette de bonne nouvelle. D'autres vont émailler cette semaine avec 3 événements majeurs. Mercredi soir, nous retrouverons les universitaires d'Harvard in Paris pour la projection des 400 Coups, de François Truffaut, commentée par l'historien Antoine de Baecque. Le lendemain, le Ciné-Club des Ecoles nous invite à revoir Senso de Luchino Visconti en présence de Laurence Schifano. Nous conclurons mardi avec un Ciné-Club Positif, où le charmant et adorable Jean Gili nous présentera Affreux, Sales et Méchants, d'Ettore Scola. Notre programme Hommage à Jean-Marie Rodon, garde l'affiche, tout comme certains films de dernières semaines (A Bigger splash, Ave César, et Midnight Special).

Mercredi soir, pour la deuxième ciné-conférence d'Harvard in Paris, nos amis étudiants américains continuent d'ausculter notre ville à travers un film et un débat. Après une plongée dans le Paris des années 60, la jeunesse de Jean-Pierre Léaud et les 400 Coups d'Antoine Doinel vu par François Truffaut, le débat animé par l'historien Antoine de Baecque traitera du passé et du futur urbanistique de la cité. Un cocktail au Grand Bar prolongera la discussion.

Jeudi 16 à 20h30, changement de ville et d'époque, puisque Senso se déroule à Venise sous le joug de l'Empire Autrichien. Ce film sublime permet à Luchino Visconti de dépeindre un de ces fascinants crépuscules du monde où l'histoire et la passion s'affrontent. Cette soirée Ciné-Club des Ecoles fera suivre la projection d'un échange avec Laurence Schifano, professeure de cinéma à Paris et auteure d'un ouvrage de référence sur cet immense génie : Visconti, une Vie Exposée. Là encore, un cocktail suivra.

C'est une toute autre Italie que nous propose de voir le Ciné-Club Positif de mardi 21 juin. Adieu les ors impériaux de Venise, et bonjour aux ordures romaines où s'épanouit la famille Mazzatella, menée par Nino Manfredi. Tous ses membres en sont Affreux, Sales et Méchants, titre de ce bijou amer et drôle d'Ettore Scola, choix de Jean Gili, rédacteur à la revue Positif.

Une crise cardiaque sur la pelouse, une oreille coupée dans un champ, la jolie fille d'un flic, une chanteuse de cabaret perturbée, un psychopathe carrément dangereux... Voici le petit monde de Blue Velvet, dans lequel évolue Jeffrey, fils du cardiaque et détective amateur. Après le remarqué Eraserhead, le succès d'Elephant Man et le flop de Dune, David Lynch devait rebondir. Il le fera de la plus belle des façons avec ce film à petit budget, où il put laissé libre court à sa créativité. Polar sulfureux, tordu et érotique, Blue Velvet est peuplé d'étranges personnages magnifiquement interprétés (Isabella Rossellini, Dennis Hopper, Laura Dern, la Lola de son film suivant). Gagnant du Grand Prix du Festival d'Avoriaz 1986, Blue Velvet est aujourd’hui considéré par l'American Film Institute comme l'un des 10 plus grands films à énigme jamais tournés. Même si ça ne veut pas dire grand-chose, on est bien content de vous proposer de le revoir sur copie neuve grâce à Park Circus.

La richesse de notre programme ne nous laisse que peu de place pour évoquer le cycle hommage à Jean-Marie Rodon, fondateur du Circuit Action. Vous pouvez voir ICI la liste et les horaires de ces films que Jean-Marie adorait. Que du bon !

Terminons avec L'Enfance de l'Art et l'anti-petite fille modèle. Zazie dans le Métro, de Louis Malle d'après Queneau, sera à l'affiche  mercredi et dimanche.

Bonne semaine.

Isabelle Gibbal-Hardy et l'équipe du Grand Action.