D’autres mondes.

Chères spectatrices, chers spectateurs,

Plusieurs univers se télescopent et se répondent cette quinzaine au Grand Action. Il y a d'abord l'étrange contrée où nous entraîne Jeff Nichols dans son dernier film, Midnight Special. Celles aussi qu'il a arpentées lors de ses trois précédents opus, que nous pourrons revoir lors du Cycle qui lui est consacré. Et puis les événements également nous emmènent ailleurs : au pays du Docteur Frankenstein, version Kenneth Branagh qui, mardi 29, ouvrira le débat médical du Ciné-Club Univers Divergents ; aux 4 coins du vieux continent avec les séances du Festival Autour de l'Europe du 1er au 3 avril, et sur les rives incertaines de la passion avec Ciné-Club Louis Lumièredu 5 avril et L'Important, c'est d'Aimer, de Zulawski, en présence du chef-op Ricardo Aronovich. Nous plongerons aussi dans le monde méditerranéen, avec les films primés des Nuits Med 2016. Enfin, nous retrouverons l'univers délirant de l'Hollywood de l'âge d'or vu par les frères Coen dans Ave César !, et les brumes inquiétantes du Berlin au temps du Pont des Espions, le dernier Spielberg.

La semaine qui vient aura un petit accent corse, avec la découverte des films remarqués aux Nuits Méditerranéennes 2016, festival corse de cinéma fondé il y a 9 ans par l'infatigable Alix Ferraris. Nous commencerons mercredi 23 à 21h, avec la projection de tous les courts métrages lauréats. Le lendemain à 20h, nous verrons Les Fragments d'Antonin et L'Occupant, deux films de notre ami Gabriel Le Bomin en sa présence, et vendredi soir, Rinatu Frassati viendra nous introduire deux projections des Exilés, son dernier film.

D'autres événements ponctueront cette quinzaine. Le premier est proposé par le Ciné-Club Univers Divergents et s'intéresse au futur de la recherche médicale. Les travaux très excessifs du Docteur Frankenstein, dans la version de Kenneth Branagh avec DeNiro dans le rôle de la créature, serviront de tremplin au débat à suivre. Il réunira quelques éminents médecins, dont Christian Latrémouille, chirurgien, et les professeurs Christian Hervé et Claude Huriet. Entrée libre sur réservation.

Les 1er, 2 et 3 avril, nous accueillerons quelques séances de la 11e édition du Festival Autour de l'Europe, dont le thème, Chaos et Harmonie, correspond assez bien à notre cher vieux continent. Le 1er avril, nous verrons, avec le chef opérateur Jacek Petrycki, des court-métrages de Krzysztof Kieslowski, le lendemain, ce sera Honor de Cavalleria, d'Alberto Serra en sa présence, puis dimanche, Boris Goudounov, d'Andrzej Zulawski.

Outre ces événements, il y a bien sûr le programme, et Midnight Special, qui porte décidément bien son nom. D'abord parce qu'il se déroule en grande partie la nuit, période propice et rassurante pour des fugitifs. Ensuite, parce que c'est vraiment un film très spécial, qui permet à Jeff Nichols de travailler encore sur la famille, et de retrouver au passage son acteur fétiche, Michael Shannon. Il est le père d'Alton, que de mystérieux pouvoirs placent, de facto, hors du monde. Messie pour les uns, arme pour les autres, drogue dure pour de troisièmes, Alton est, pour son père et ses amis, un gamin de 10 ans qu'il faut protéger et soustraire à la folie des hommes. Et c'est parti pour deux petites heures de traque dans la nuit des highways du sud américain, au rythme d'une bande son hypnotique. Mais si l'on sait ce que l'on fuit, nul, sauf Alton peut-être, ne sait vers où l'on va. Et la destination est vraiment... spéciale. Au delà du thriller, Midnight Special est aussi un portrait de famille, où s'expriment les peurs et les fascinations de l'enfance, sujets de prédilection du réalisateur. Ses trois films précédents à retrouver dans le Cycle Jeff Nichols tournent d'ailleurs autour de ces thèmes : règlement de compte fratricide dans Shotgun Stories, peur de l'apocalypse dans Take Shelter, attirance pour la marge dans Mud. La filmo complète d'un grand cinéaste en devenir.

Non sans vous redire que Ave César ! et Le Pont des Espions restent à l'affiche, terminons avec l'Enfance de l'Art, qui nous propose aussi un autre monde où conduit Le Voyage de Chihiro, d'Hayao Miyazaki.

Très bonnes semaines et rendez-vous le 5 avril.

Isabelle Gibbal-Hardy et l'équipe du Grand Action.