affiche du film Fenêtre sur cour

Fenêtre sur cour

Alfred Hitchcock

Avec James Stewart, Grace Kelly

Policier US
Durée : 1h 50min | Année de production : 1954
Titre original : Rear Window

Synopsis

Coincé dans son appartement à la suite d’une fracture de la jambe, un photographe n’a d’autre distraction que d’observer l’immeuble d’en face. Il remarque le manège d’un de ses voisins, qu’il soupçonne bientôt d’avoir assassiné sa femme. L’alité se confie à sa fiancée et à un ami détective qui vont l’aider à mener l’enquête. Mais le voisin se doute de quelque chose…

Se mêler des affaires des autres peut attirer des ennuis. C’est bien ce qui arrive au personnage campé par James Stewart, condamné à un virtuose huis clos hitchcockien. Au-delà de l’intrigue (bien menée), de la mise en scène (brillante), des comédiens (tous excellents), du suspense (poignant), ce film est aussi une réflexion teintée de psychanalyse sur le voyeurisme. Une œuvre incontournable.

Bernard-Pierre Molin

Séances