Scroll down
Éditoriaux

Premier choix.

Éditoriaux

Premier choix.

Chères spectatrices, chers spectateurs, 

La faible disponibilité de nos salles, accessibles seulement en soirée et le week-end afin que les travaux avancent (d’ailleurs bien), limite notre programme. Mais cette rareté nous permet de ne vous proposer que du « premier choix », plein de ciné-clubs (dont un nouveau, le Directors’ club, rendez-vous des réalisateurs), de séances commentées et de festival. Et comme la rencontre autour du film est notre premier choix, voyons le détail de cette belle semaine, où les œuvres visionnées bénéficieront de la luminosité de notre nouveau projecteur 4K, et de la lumière des échanges. 

Le Festival Play It Again, institué par l’ADRC (Agence nationale pour le développement du cinéma en régions) qui sélectionne des classiques restaurés, lancera les festivités. Mercredi à 19h, Jean-Paul Rappeneau répondra aux questions du critique Thierry Jousse et aux vôtres avant la projection de sa lumineuse comédie Le Sauvage, où la sublime Catherine Deneuve peine à séduire l’ours Montand. Le festival reprend samedi à 14h avec Yeelen, qui valut le Prix du Jury cannois de 1987 à Souleymane Cissé, suivi à 16h30 par L’Avventura, chef d’œuvre absolu de Michelangelo Antonioni, présentée par Nicolas Droin. A 20h, on enchaîne avec In the Mood for Love, poème cinématographique de Wong Kar-Wai, et on continue dimanche à 14h avec Elephant Man, le bouleversant portrait du pauvre John Merrick par David Lynch. Nous terminerons cet après-midi dominical avec Jean-Baptiste Thoret, fin connaisseur du cinéma américain. A 16h30, nous verrons en avant-première le film qu’il a consacré à Michael Cimino, un Mirage Américain et, après le débat, à 20h, JB nous présentera Manhunter (Le Sixième Sens en VF), thriller horrifique de Michael Mann. Beaucoup de films de ce Festival, réédités en 4K, vous permettront d’admirer la qualité de notre nouveau projo. 

Le Ciné-club AFSI, qui réunit tous les acteurs du son au cinéma, s’intercalera jeudi 20h, pour Sound of Metal, où Darius Marder raconte la tragédie d’un batteur de rock (formidable Riz Ahmed) qui devient sourd. Le travail de Nicolas Becker, sound designer, et de Carolina Santana, monteuse son, valut au film l’Oscar du Meilleur son. Cocorico ! Elle et il seront là pour en parler. 

Vendredi à 20h, Les Rendez-vous du cinéma Grec font leur rentrée avec un drame rural et familial, Digger, de Georgis Grigorakis. Stratis Vouyoucas, réalisateur et enseignant de cinéma, reviendra sur cette histoire de trahison filiale, et évoquera la vitalité du cinéma hellène.  

Il en sera encore question dimanche 11h30, mais sur son aspect non fictionnel, avec la reprise du GrecDoc. Mémoires d’Émeri, le documentaire de Stelios Efstathopoulos et Susanne Bausinger, nous emmène sur l’île de Naxos où, depuis des temps anciens, l’on extrait l’émeri, une pierre noire et abrasive. Débat évidemment à suivre.

Lundi verra une première avec, à 19h30, l’arrivée d’un nouveau ciné-club au Grand Action, constant dans son projet d’être la salle des professionnels du cinéma. Initié en partenariat avec la SRF, Société des Réalisateurs Français, chargée de la programmation de la Quinzaine des Réalisateurs cannoise, le Directors’ club donne carte blanche à des cinéastes pour parler d’un film qui les a marqués. Pour cette première, Pierre Salvadori et Mikael Buch reverront avec nous Le Trou, de Jacques Becker, et parleront de ce choix, par ailleurs fort judicieux. 

Le Club Positif conclura cette riche semaine, en la présence – s’il vous plaît – de Monsieur Michel Ciment. A 19h30, il dédicacera son dernier livre « Andréï Konchalovsky, Ni dissident, ni partisan, ni courtisan » (Éditions Institut Lumière / Actes Sud) et l’illustrera en nous présentant Les Nuits Blanches du Facteur, film de 2014 où le réalisateur suit les tournées d’un postier dans un coin perdu de Russie. Michel débattra après la projection en compagnie de Jean-Dominique Nuttens. Ils évoqueront sans doute Chers Camarades, le dernier opus du cinéaste, actuellement en salle. 

Cette avalanche d’événements vous laisse toutefois une chance de voir deux rescapés de l’été, deux films étranges que nous sommes ravis de vous avoir permis de découvrir : The Amusement Park, de Georges A. Romero, et The Wicker Man, de Robin Hardy. 

Nous terminons par un mot de félicitation à Audrey Diwan, encore une Française couronnée d’un prix majeur du cinéma, en l’occurrence le Lion d’Or de Venise pour son film L’Evénement

Excellente semaine. 

Isabelle Gibbal-Hardy et l’équipe du Grand Action