Scroll down
Éditoriaux

Instincts de vie et mort.

Éditoriaux

Instincts de vie et mort.

Chères spectatrices, chers spectateurs, 

Au Grand Action, l’instinct cinéphilique nous anime et nous sommes ravis de vous proposer un programme riche, avec une exclusivité très attendue (Nomadland, de Chloé Zhao) et une réédition prestige (Basic Instinct, de Paul Verhoeven). Si l’instinct de mort fait vibrer le second, celui de vie anime le premier. On parlera plutôt d’instinct de survie pour le pauvre vieillard lancé dans The Amusement Park, le cauchemardesque moyen-métrage de Romero. Idem pour le policier de The Wicker Man. Outre ces nombreux films à voir, un programme serait incomplet sans événement : certaines séances seront présentées, et nous retrouvons le GrecDoc dimanche. 

Dimanche, donc, à 11h, nos amis du GrecDoc retrouvent le chemin des salles pour le plus grand plaisir des amateurs de cinéma du réel hellène. Nous suivrons l’aventure du Argo Navis, le bateau des Argonautes (Jason, La Toison d’Or, tout ça), reconstruit à l’identique et navigué à l’ancienne par une bande de fous géniaux. Stelios Efstathopoulos et Susanne Bausinger ont filmé cette Odyssée nautique et, lors du débat qui suivra la projection, échangeront avec les spectateurs, l’un en présentiel et l’autre en distanciel. 

L’année cinématographique 1992 fut marquée par la sortie de Basic Instinct, troublant thriller de Paul Verhoeven, qui révélait Sharon Stone en irrésistible sexe symbole, et donnait à Michael Douglas, détective piégé par sa proie, l’un de ses meilleurs rôles. On se souvient des interrogatoires tendus, des sulfureux croisements de jambes, des soirées torrides, du pic à glace, et de cette auteure à succès, enivrante et provocatrice, qui joue peut-être un peu trop bien avec ses personnages. Perversion, manipulation, obsession, ce film hypnotique a retrouvé toute sa splendeur grâce à une copie restaurée en 4K, que Carlotta a l’excellente idée de distribuer et nous de programmer. Pour fêter la réédition de ce jeu diabolique, Thomas Aïdan, Directeur de la rédaction de La Septième Obsession qui a consacré un livre à Basic Instinct (Basic Instinct « Celle qui n’aimait pas les hommes » A propos du film de Paul Verhoeven) viendra nous donner les clés du film mercredi à 20h. Suspense…

Il faut l’approche quasi-documentaire de Chloé Zhao, et son talent à diriger des amateurs, pour faire naitre la fiction de l’enquête immersive de la journaliste Jessica Bruder auprès des nouveaux pauvres de l’après-crise. Il faut aussi dire que ces non-professionnels qui incarnent leur propre rôle sont entourés par quelques vrais comédiens, dont la formidable Frances MacDormand. Elle est Fern, l’une de ces perdants des subprimes, qui ruinés par des prêts toxiques et la sauvagerie du capitalisme, se retrouvent sur le bord de la route du rêve américain. Certains, refusant de subir leur échouage, choisissent de prendre la route dans des vans de fortune, et de devenir migrants dans leur propre pays, allant là où le vent et les petits boulots les portent. Il y a beaucoup de malheur dans Nomadland, mais aussi de l’espoir, de la chaleur, de la solidarité, et un grand vent de liberté qui souffle sur les plaines infinies du glacial middle-west. Un film important, Lion d’Or à Venise et multi-oscarisé.

Nul Oscar pour The Amusement Park, film de commande que Georges A. Romero réalisa en 1973 pour dénoncer la maltraitance du 3e âge. Mais la communauté religieuse qui avait sollicité l’inventeur du film de zombies refusa sa vision, et la cauchemardesque visite du vieil homme au parc d’attraction fut vite remisée dans un placard. La voilà enfin sur les écrans, et c’est une curiosité, incroyable et incorrecte, qui régale les amateurs de bizarreries cinématographiques. On se réjouit qu’ils soient nombreux.

The Wicker Man, étrange film fantastique anglais 70’s de Robin Hardy, conserve quelques séances, dont une lundi midi où Marc Olry, son distributeur, distribuera quelques petits cadeaux et du jus de pomme. 

Et il est temps de passer à l’Enfance de l’Art. Mercredi à 14h30, nous suivrons La Fameuse invasion des ours en Sicile, livre de Dino Buzzati adapté par le duo Thomas Bigedain-Jean-Luc Fromental et mis en images par Lorenzo Mattotti. Dimanche à 14h, rendez-vous chez un drôle de coiffeur, alias Johnny Depp, alias Edward aux mains d’argent, du génial Tim Burton. 

Excellente semaine.

Isabelle Gibbal-Hardy et l’équipe du Grand Action.