Victor Victoria
Blake Edwards

Avec Julie Andrews, Robert Preston, James Garner
CinémaClub avec Michel Etcheverry

 

Le Rayon vert
Eric Rohmer

Avec Marie Rivière, Béatrice Romand, Carita
CinéClub Univers Divergents avec Jean-Michel Frodon, François Taddei et Françoise Etchegaray

 
La fête tous les soirs.
Mardi, 21 Octobre 2014 00:00

Chères spectatrices, chers spectateurs,
C’est un rêve de cinéphile : pendant une semaine, chaque soir à 20h, un grand film classique présenté par un critique. Et pas n’importe lequel, puisque avec La Carte Blanche à Michel Ciment, c’est le pilier de Positif en personne qui nous introduira ses films cultes. Du bonheur intelligent ! Quatre événements auront concomitamment lieu au Grand Action. Jeudi soir, le Cinéma-Club invite un autre éminent critique, Michel Etcheverry, pour débattre autour du pétillant Victor Victoria de Blake Edwards, avec un cocktail à suivre. Vendredi, notre chère Lise Brisson, venue tout exprès du Palais Galliera, nous commentera le style de Une Place au Soleil de Georges Stevens, et dimanche à 18h30, le distributeur Marc Olry viendra nous présenter Seconds, de John Frankenheimer. Mardi enfin, le Ciné-Club Univers Divergent nous propose de revoir Le Rayon Vert, du délicat Eric Rohmer. Le débat à suivre, animé par Jean-Michel Frodon, critique au Monde, en présence du biologiste François Taddei et de la productrice Françoise Etchegaray, se prolongera autour d’un verre au Grand Bar.
Entre deux événements, vous pourrez continuez à vous nourrir de films, avec d’abord Seuls sont les Indomptés, le film crépusculaire de David Miller, où Kirk Douglas tente de résister au temps qui passe, avec We Can’t Go Home Again, testament cinématographique de Nicholas Ray, ou L’Incident, cauchemar métropolitain de Larry Pierce. Et comme nous vous savons insatiables, voici encore un deux cycles, un pour Sergio Leone, l’autre pour Vincente Minnelli. Faites votre marché dans notre programme, il y a de quoi faire !

Quand Michel Ciment nous a proposé d’organiser une Carte Blanche, nous avons sauté sur l’occasion, même dans une semaine chargée. Quel bonheur d’entendre sa parole avant une projection, qui, du coup, en devient plus éclairée. Mercredi, nous descendrons Le Fleuve Sauvage, d’Elia Kazan, jeudi, nous visiterons la rocambolesque vie de La Comtesse aux Pieds Nus, de Joseph L. Mankiewicz, nous enchaînerons vendredi avec la noblesse britannique, lors d’un petit tour à Gosford Park de Robert Altman, samedi nous partirons boxer Million Dollar Baby, de Clint Eastwood, avant de tailler les haies, naturellement dimanche, guidé par Edward aux Mains d’Argent. En avant lundi avec Avanti !, l’escapade italienne de Billy Wilder, et nous bouclerons la boucle mardi avec deux documentaires de Michel Ciment et Annie Tresgot : Elia Kazan, l’Outsider, et Portrait d’un Homme à 60% Parfait, consacré à Billy Wilder. Ce même mardi à 19h, notre cher Michel signera son livre d’entretiens avec N.T. Bihn, Le Cinéma en Partage (Edition Rivage), bilan d’un demi-siècle de critique.

Le Cinéma Club a toujours de bonnes idées. Comme, par exemple, de programmer jeudi soir Victor Victoria, brillante comédie musicale gay friendly, où Julie Andrews doit se travestir en homme pour percer dans la chanson. Notons que le film de Blake Edwards, réalisé en 1982, est un remake d’une œuvre allemande de Reinhold Schünzel de 1933. Une information que le critique Michel Etcheverry ne manquera pas de rappeler lors de sa présentation ou du cocktail à suivre.

Le lendemain, c’est la charmante Lise Brisson, émissaire du Palais Galliera, qui nous parlera sous l’angle des costumes, de Une Place au Soleil. Ce classique des années 50, réalisé par Georges Stevens, avec les toujours élégants Montgomery Clift et Elizabeth Taylor, obtint 6 Oscar en 1952. Dont évidemment, celui des costumes.

Mardi soir, nos amis scientifiques vont étudier un vieux cinéaste qui observe de façon scientifique et poétique l’âme de la jeunesse. Le Rayon Vert, d’Eric Rohmer, sera le point de départ du débat animé par Jean-Michel Frodon. La conversation avec le biologiste François Taddei et la productrice Françoise Etchegaray se poursuivra autour d’un verre.

Il ne nous reste que peu de place pour évoquer le reste de la programmation, emmener par Seuls sont les Indomptés, un très beau film des années 60, lors desquelles le soleil se couche sur le mythe du cow boy. Si Kirk Douglas interprète le rôle principal, il est aussi le véritable cerveau du film, dirigé par David Miller. Vous pourrez réviser vos classiques grâce au cycle Sergio Leone, avec ses formidables gros plans harmoniqués, ou le Cycle Vincente Minnelli, avec une sélection filmographique de ce surdoué éclectique.
Avec un merveilleux Disney, La Belle et le Clochard, de Wilfried Jackson, l’Enfance de l’Art ravit les enfants. Mais il faudra les mettre à l’abri la semaine prochaine, car ressort Massacre à la Tronçonneuse, source du film d’horreur contemporain.

Bonne semaine.

Isabelle Gibbal-Hardy et l'équipe du Grand Action.

 

Prochainement

Massacre à la tronçonneuse

Tobe Hooper

Avec
Marilyn Burns, Allen Danziger, Teri McMinn

 

On l'appelle Trinita

Enzo Barboni

Avec
Terence Hill, Bud Spencer, Farley Granger

 

Le Bon, la brute et le truand
Sergio Leone

Avec Clint Eastwood, Eli Wallach, Lee Van Cleef

 

Rétrospective Werner Herzog

Werner Herzog en 30 films
Du 3 décembre 2014 au 20 janvier 2015

Derniers commentaires


Suivez nous sur
facebook twitter google+