Raisons d’état

Robert De Niro

Avec Matt Damon, Angelina Jolie, Robert De Niro

Thriller, Espionnage US
Durée : 2h 47min
Année de production : 2006
Titre original : The Good Shepherd

Synopsis

Pour Edward Wilson, seul témoin du suicide de son père et membre de la Skull and Bones Society à l'Université de Yale, l'honneur et la discrétion sont des valeurs primordiales. Ce sont ces qualités qui poussent la CIA, l'agence gouvernementale qui vient d'être créée, à le recruter. Influencé par l'ambiance paranoïaque que provoque la Guerre Froide dans toute l'agence, Wilson se montre de plus en plus suspicieux. Son pouvoir grandit, mais il a de moins en moins confiance en ceux qui l'entourent... Son obsession du travail va lui coûter cher, l'isolant chaque jour un peu plus de ses proches et de celui qu'il était…

Les films de Robert de Niro ressemblent aux meilleurs vins : un temps conséquent est nécessaire à leur parfaite maturation. C’est dire si Raisons d’Etat, attendu depuis 10 ans est à la hauteur des espérances. Dense, lyrique, noir, il conte la création de la CIA en suivant les pas de l’un de ses fondateurs, Edward Wilson. Pour se faire, l’intrigue navigue entre la Seconde Guerre Mondiale et le désastre de la Baie des Cochons, période trouble où les espions acquirent une aura presque mythologique dans l’imaginaire collectif. Tout en s’inscrivant dans cette tradition de glorification des hommes de l’ombre, De Niro pointe surtout les meurtrissures de ces êtres désincarnés, sans attaches, totalement dévoués à leur patrie, mais également personnages impitoyables et expéditifs quand le besoin s’en fait sentir. Le bonheur intense du spectateur tient dans cette reconnaissance des codes d’un genre, le film d’espionnage, que De Niro respecte avec amour, et dans leur sublimation. En effet, le réalisateur ne se contente pas de filmer classiquement les différentes étapes d’un film d’aventure, mais livre un opéra sombre et brillant qui renouvelle notre vison de cette profession rêvée autant que redoutée, peuplée non pas d’hommes attachants, mais simplement d’idéalistes se sacrifiant pour leur patrie, et se coupant pour cela de leur plein gré du monde des vivants. En cela, Raisons d’états est une magnifique tragédie sur le sacrifice. Le grand film de l’été 2007.

Emmanuel Raspiengeas

Séances