Shall we play?

Chères spectatrices, chers spectateurs,

Ho oui ! Comme le propose la machine au jeune hacker de WarGames, film informatique culte et prémonitoire réalisé en 1983 par John Badham que nous ressortons, nous allons jouer cette semaine ! D'abord avec le court-métrage lauréat du Prix Nuit Med / Grand Action 2017, La Signature, projeté en présence de l'équipe avant chaque séance de 19h de WarGames. Jeudi à 20h, la réalisatrice Elodie Lélu viendra nous présenter un Ciné-club des Écoles dédié à Theo Angelopoulos et au Regard d'Ulysse. Suite des réjouissances vendredi avec Jean-Gabriel Périot qui nous montrera plusieurs de ses films courts lors d'un Ciné-Club Image et Parole. Les derniers événements auront lieu ce week-end : samedi à 19h30, nous accueillerons Jeremiah Zagar pour l'avant-première de We the Animals, que nous sortirons le 13 mars, et dimanche à 16h30, séance de Breaking Away présentée par Baptiste Roux, critique chez Positif. Nos récents succès (Long Way Home et My Beautiful boy), ainsi que Chasses du Comte Zaroff et le Cycle John Ford, restent bien-sûr à l'affiche.

Lancé par l'immense succès de Saturday Night Fever, John Badham fut l'un des maîtres du box office des années 80, auteur d'un cinéma éclectique mais toujours tourné vers l'action, avec une bonne dose de comédie. De fait, WarGames commence avec le sourire d'un adolescent (il fera une belle carrière, c'est Matthew Broderick), qui préfère jouer sur son ordinateur plutôt que d'aller à l'école. Une démarche amusante et rebelle qui séduit sa charmante camarade de classe, mais qui menace aussi de déclencher une guerre nucléaire. L'informatique balbutiait alors - on regardera avec la cruelle conscience du temps qui passe les machines et codes de WarGames - mais le film capta admirablement l'époque... Et celles qui allaient suivre, car le piratage est toujours d'actualité. On avait adoré ce film terriblement efficace en 1983, et on sera ravi de le revoir sur copie neuve en 2019. Surtout aux séances de 19h qui, toutes, seront précédées de La Signature, lauréat du Prix Nuit Med / Grand Action 2017. Le jeune réalisateur Steed Cavalieri sera accompagné de son équipe pour présenter son film qui, grâce à ce prix, bénéficie d'une belle visibilité dans nos salles.

Jeudi à 20h, rendez-vous mensuel du Ciné-club des Écoles, qui rend hommage au grand maître grec Theo Angelopoulos. La réalisatrice et scénariste Elodie Lélu viendra nous présenter Le Regard d'Ulysse, Grand Prix du Festival de Cannes 1995, où un cinéaste, de retour d'exil, part à la recherche de bobines oubliées depuis le début du XXe siècle.

Jean-Gabriel Périot s'est aussi beaucoup intéressé aux archives et à l'histoire. Ce travail de recherche guide toujours la réalisation de ses films, parfois expérimentaux, que nous propose de découvrir le Ciné-Club Image et Parole de vendredi 20h. Carlos Tello, notre ami universitaire posthumaniste échangera avec le réalisateur avant que tous deux ne retrouvent le public pour un cocktail au Grand Bar.

Tout cela nous conduit à samedi. A 19h30, Jeremiah Zagar nous honore de sa visite pour l'avant-première de We the Animals. Une belle rencontre avant l'exploitation du film à partir du 13 mars. Nous aurons alors l'occasion d'en reparler...

Et dimanche à 16h30, la projection de Breaking Away sera commentée par Baptiste Roux, critique chez Positif. Vincent de Théâtre du Temple, le distributeur, offrira des affiches du film et d'autres cadeaux aux spectateurs de cette dernière séance du bijou de Peter Yates.

Non sans vous rappeler de venir voir nos autres films cités en début de lettre - deux visions de la jeunesse déboussolée avec Long Way Home ou My Beautiful boy, ou les mythes américains du Cycle John Ford - il est temps de terminer avec l'Enfance de l'Art. Mercredi à 10h30, Chaplin joue Charlot sur la Route et, jeudi à 10h30, Steven Spielberg nous fait rêver avec E.T.

Belle semaine.

Isabelle Gibbal-Hardy et l'équipe du Grand Action.

Isabelle Gibbal-Hardy et l'équipe du Grand Action.