Terminator 6 et Star War 23

Chères spectatrices, chers spectateurs,

Le robot tueur et les Jedis sont au programme du Grand Action !... Ha non, excusez nous, on s'est trompé… Si vous avez regardé la cérémonie des Oscar, vous comprendrez la blague… Décerner celui du meilleur acteur à Casey Affleck n'en était en revanche pas une et vous pouvez encore voir Manchester by the Sea dans nos salles. A propos de têtes couronnées par la saison des prix cinématographiques, saluons nos amis ; ceux de Divine pour leur trio de César et, bien sûr, Isabelle H, Elle qui vaut bien plus qu'un Oscar. Loving, de Jeff Nichols, aurait aussi pu en glaner quelques uns, tout comme Certain Women, LA bonne surprise de cet hiver finissant. Vous êtes nombreux à découvrir ce délicat film indépendant, dernier opus d'une jeune réalisatrice dont vous pouvez voir les précédents grâce au Cycle Kelly Reichardt. Un Ciné-club Louis Lumière clôturera la semaine le mardi 7 avec Mystic River, en présence de l'immense Tom Stern.

Évènement !  On ne reçoit pas tous les mardis le chef opérateur de Clint Eastwood, qui éclaira, entre autres, Mystic River. Ce thriller forcément serré puisqu'adapté de Dennis Lehane rapporta un Oscar à Sean Penn et Tim Robbins. Tom Stern fait escale au Grand Action mardi 7 pour raconter son lumineux travail lors du Ciné-club Louis Lumière du mois de mars. Le cocktail à suivre au Grand Bar permettra de se remettre de l'émotion de cette rencontre.

Révélation ! Il y a peu de temps, vous n'étiez qu'une poignée de cinéphiles pointus à connaître Kelly Reichardt. Pourtant, cette cinéaste au naturalisme sensible qui ose laisser le silence s'installer et les plans durer, a déjà six longs-métrages à son actif. Et puis est arrivé Certain Women, quadruple portrait de femmes perdues dans l'austère majesté du Montana, et le public et la presse ont découvert cette voix singulière dans le cinéma contemporain américain. La salle est pleine, et c'est réjouissant de voir autant de monde apprécier qu'un film sorte du formatage des studios pour tourner en toute liberté. Du coup, nous vous offrons un Cycle Kelly Reichardt pour approfondir votre connaissance d'une réalisatrice qui célèbre les femmes et la nature. Ainsi, Old Joy nous entraine dans la balade méditative de deux potes, Wendy et Lucy raconte l'amitié d'une fille et sa chienne, tandis que La Dernière Piste et Night Move s'apparentent à des sous-genres peu représentés. Le premier est un western féministe et le second un thriller écologique ! Le travail sensitif et profond de Kelly Reichardt attire de nombreux acteurs et actrices de renom. Dakota Fanning ou Peter Sarsgaard ont joué dans le précédent, et Kristen Stewart, Laura Dern et Michelle Williams, une fidèle de la réalisatrice, interprètent ces Certaines Femmes qui se battent au quotidien. On y retrouve aussi Lily Gladstone, que nous avions déjà vu chez Desplechin dans Jimmy P (Psychothérapie d'un Indien des plaines) une magnétique comédienne à cheval qu'il va falloir suivre au galop...

Justice ! C'est la légitime demande des époux Loving qui veulent simplement que la loi les laisse vivre leur amour. Mais Richard est blanc, Mildred noire, et l'état de Virginie, encore raciste aux confins des années 50 et 60, ne savait tolérer une telle mésalliance. Jeff Nichols raconte avec un classicisme revisité ce combat authentique pour l'amour et l'égalité. Il évite surtout le regard trop académique, qui demeure l'écueil de ce genre de sujet, et trouve l'économie cinématographique de l'émotion. Le couple Joel Edgerton et Ruth Negga est tout simplement touchant, et l'apparition de Michael Schannon réjouissante.

Non sans vous répéter que l'oscarisé Casey Affleck continue de fuir ses fantômes en arpentant Manchester by the Sea, et de vous dire que les monstres trop humains de Freaks sont toujours dans nos salles, terminons avec l'Enfance de l'Art. Mercredi, les tout petits adoreront les dessins animés lettons du Tigre et les animaux de la forêt. Dimanche, l'Enfance de l'Art nous ramène aux Oscar puisque la Ma vie de Courgette, formidable film d'animation français de Claude Barras, y était nommé.

Bonne semaine.

Isabelle Gibbal-Hardy et l’équipe du Grand Action.