Expérimental

Chères spectatrices, chers spectateurs,
Filmer, essentiellement, c'est expérimenter. Comme toute forme d'art (ou d'artisanat), le cinéma demande de faire des choix, de prendre des risques, d'essayer des choses, et de mettre toutes les chances de son côté pour espérer que "ça marche". Sans filet, ni garanti. Notre programme de la semaine rend donc hommage à l'expérimentation filmique, en accueillant, jeudi soir, deux projections du Festival des Cinémas Différents et Expérimentaux. La veille, Pierre Lhomme, légende vivante des chefs-opérateurs, sera l'invité du Ciné-Club Louis Lumière. L'occasion d'un retour sur le tout début de sa carrière avec Combat dans l'Île et Un Américain, qui étaient aussi les deux premiers films d'Alain Cavalier, grand expérimentateur du cinéma. Autre défricheur de tendances, Andy Warhol, auquel le Musée d'Art Moderne consacre une exposition, Warhol unlimited, et que nous accompagnons  via un cycle. Ce vendredi, nous verrons une  sélection de courts métrages, dont certains très déroutants. Et nous sommes très heureux de sortir Sangue del mio Sangue, le dernier film de Marco Bellocchio. Enfin, sachez que nous retrouverons nos films et cycle de la semaine dernière : Philippe Garrel d'abord, Woody Allen aussi, la Queen of Earth, d'Alex Ross Perry, et deux rescapés du Cycle William Friedkin. Que de l'expérimental.

Mercredi soir donc, le Ciné-Club Louis Lumière a l'immense honneur d'accueillir Pierre Lhomme, le chef opérateur de toute une génération qui a travaillé avec Melville, Marker, Rappeneau, Eustache, Chéreau, Ivory, Blier et beaucoup d'autres. Il fut aussi le premier directeur de la photo d'Alain Cavalier, qui débutait à l'aube des années 60. Et il sera sans doute ému de revoir Un Américain, le tout premier court-métrage des deux partenaires, suivi du Combat dans l'Île, où le couple Romy Schneider-Jean-Louis Trintignant se déchire sur fond de Guerre d'Algérie. Nous en parlerons après les projections.
Le lendemain, séance un peu spéciale, à l'instigation du Festival des Cinémas Différents et Expérimentaux. Organisé par le CJC (Collectif Jeune Cinéma), une structure de distribution créée en 1971, ce festival défend toutes les formes d'expérimentations filmiques depuis près de 45 ans. Bipedalism et Suicide Monster, de Yevgeny Yufit, le plus fameux représentant du nécroréalisme russe des années 80, seront présentés par Frédéric Tachou, directeur du Festival. Amateurs d'allégories morbides, de performances absurdes et de récits délirants, rendez-vous jeudi 20h.

Vendredi soir, l'heure sera encore à l'expérimental, version américaine. Sébastien Gokalp, co-commissaire de l'exposition Warhol Unlimited, sera accompagné de Christophe Bichon, membre de l'association Light Cone. Dans le cadre de notre cycle du vendredi soir en lien avec l'expo, ils présenteront 4 court-métrages rares de Willard Maas, Jonas Mekas et Marie Menken. Les trois font partie de la bande à Warhol, qu'ils ont suivi et filmé. Une autre vision, intime, artistique et décalée, du pape du Pop-art.

Après ces trois évènements, il est temps de parler de notre sortie de la semaine. Malgré les années, Marco Bellocchio n'a rien perdu de sa verdeur et de sa capacité à la subversion. Sangue del mio Sangue (Le Sang de mon Sang), est un film somme où il évoque son obsession de l'enfermement, celle de la folie, celle de la famille et celle de la mort. Dans un enquête qui se joue du temps, il est question de sorcellerie, de fantôme et de passion. Ce film mystérieux, parfois déroutant, fut couronné du Prix Fipresci à la dernière Mostra de Venise.
Afin de ne pas vous prendre trop de temps, nous allons faire très vite pour vous parler du reste de notre programme et vous signaler que le cycle Philippe Garrel est encore à l'affiche. Un bref résumé de sa carrière en une dizaine de films, et la séance de La Frontière de l'Aube de dimanche 19h, présentée par Laura Smet. Poursuite également du cycle Woody Allen, afin d'annoncer la prochaine sortie de Irrational Man, son dernier film, sur nos écrans le 14 octobre. Et puis encore deux William Friedkin (French Connection et Sorcerer), et toujours la Queen of Earth, d'Alex Ross Perry avec la formidable Elisabeth Moss.
Pas d’Enfance de l’Art cette semaine. Mais que le jeune public dominical se rassure, elle revient dimanche prochain.

Bonne semaine.

Isabelle Gibbal-Hardy et l'équipe du Grand Action.