Ça commence à Vera Cruz

Don Siegel

Avec Robert Mitchum, Jane Greer, William Bendix

Policier américain
Durée : 1h11mn
Année de production : 1949
Titre original : The Big Steal
Noir et blanc | Mono | 1.33

Synopsis

A bord d’un bateau filant vers Vera Cruz, le lieutenant Duke Halliday est injustement accusé de vol par son supérieur, Vincent Blake. Arrivé à destination, il se voit contraint de prendre la fuite, usurpant l’identité de Blake, afin de prouver son innocence. Dans sa recherche du véritable coupable, menée tambour battant, la police à ses trousses, il bénéficiera de l’aide de la ravissante Joan Graham, également victime du voleur.

Un film à la croisée du film noir, de la comédie sentimentale et du film d’aventures qui doit beaucoup de sa légèreté et de son énergie au couple formé par Robert Mitchum et Jane Greer, déjà réunis dans Pendez-moi haut et court de Jacques Tourneur, en 1947. La pétillante et naïve jeune femme, sans cesse confrontée à la nonchalante arrogance de Mitchum, insuffle beaucoup de drôlerie à leurs aventures. Don Siegel garde de cette rencontre avec Mitchum un souvenir admiratif : « Bien qu’il disait n’apprendre aucune ligne, il apprenait son texte. Son attitude très détachée n’était qu’une apparence qui cachait un immense style et talent. »

Séances