Ecrire pour exister

Richard LaGravenese

Avec Hilary Swank, Patrick Dempsey, Ricardo Molina

Drame US
Durée : 2h 4min
Année de production : 2006
Titre original : Freedom Writers

Synopsis

Fraîchement diplômée, naïve et idéaliste, une jeune enseignante débarque dans un lycée de Los Angeles fréquenté par des fils de bourgeois et des kids black, asiatiques et latinos issus des quartiers défavorisés. Mais cette mixité est une illusion. Chacun reste dans son camp, les caïds ethniques se défient et, parfois, s’entretuent. Sous le regard désillusionné de ses collègues qui raillent le programme d’intégration, la jeune prof prend le taureau par les cornes et essuie ses premiers échecs auprès de ses élèves. Patiemment, elle va s’attaquer aux discriminations et, en convoquant des rescapés de la Shoah, va amener les jeunes à troquer leur gun contre un stylo. Ils deviendront les auteurs de leur propre vie, alors que leur prof joue la sienne…

Hilary Swank, également coproductrice, a remisé son short de Million Dollars Baby pour endosser les tailleurs un peu ringards d’Erin Gruwell, jeune professeur dont la vraie vie a inspiré le film. Touché par l’histoire d’Erin, le scénariste Richard LaGravenese (Sur la Route de Madison, L’Homme qui Murmurait à l’Oreille des Chevaux), a pris sa caméra pour la troisième fois afin d’adapter cette expérience que le corps enseignant jugeait ridicule. Entouré d’une équipe de production chevronnée à qui l’on doit Erin Brockowich, Pulp Fiction ou Bienvenue à Gattaca, le réalisateur a organisé un casting géant dans le downtown L.A. pour trouver sa classe, qui réunit des comédiens débutants proches de leur personnage et d’autres un peu plus expérimentés, comme la prometteuse April Lee Hernandez ou le rappeur Mario. Le résultat donne un film touchant et optimiste, rythmé par une bande son « pêchue » qui séduira les amateurs de gangsta rap.

Bernard-Pierre Molin